Igue de Scarbin

ou grotte du lac Robert

UTM : X=402,496 - Y=4967,210 - Z=380 - Commune de Padirac - Lot (46) - France.
Carte IGN TOP 25 Rocamadour.Padirac 2136 ET
Profondeur : 14m - Développement : 255m

Situation

De l'Eglise de Padirac, se diriger vers le gouffre. Avant la sortie du village, au carefour de la D673 et de la D679, prendre à droite (NNE) en direction de Panot. Arrivé au lieu-dit Calcas, prendre le chemin (NE) sur 800m en direction du GR652 qui passe en crête, s'arrêter avant la monté.

L'entrée se trouve dans un champ dégagé, à droite du chemin (E) à100m. Orifice dans la terre de 80 cm de diamètre, recouvert de planches pourries et entourée de pierres.

Description de la cavité

Voir le plan, la coupe développée et le report sur le cadastre.

Trou dans la terre de 80 cm de diamètre.
Puits étroit, vertical, en fissure (EW) de 4m débouchant dans une salle basse, argileuse et en pente. au point bas, départ d'un boyeau très argileux qui débouche dans une galerie orientée EW qui s'est formée dans un joint de strate oblique (pendage NS) : hauteur 1,2m, largeur 0,8m.
Vers l'Est, cette galerie s'arrête au bout de 40m sur un siphon, alimenté par une petite arrivée d'eau.
Vers l'Ouest, la galerie se dirige vers un grand siphon. Ele se divise à plusieurs reprises en 2 branches parallèles, colmatées alternativement.
Les traces d'argiles sur les parois montrent que cette cavité est régulièrement noyée.

Cette cavité s'est formée dans une fissure EW qui se dirige vers le gouffre de Padirac.

Pas d'équipement nécessaire.

Historique

En février 2002, nous désobstruons l'igue Marcel située à 400m de là en direction du gouffre de Padirac. Marcel Truel nous montre alors l'entrée de cette cavité non répertoriée. Nous décidons d'en réaliser la topographie.

Il s'agit d'une désobstuction réalisée dans les années 1990 par des spéléos espagnols en vacances au camping de Padirac. En Août 1993, la famille Cazal (membres de l'ACL/Spéléo) avait visité cette cavité baptisée "Grotte du Lac Robert" : Leur cousin Robert leur avait assuré, baguette à l'appui, qu'ils trouveraient un lac souterrain énorme. Ils y étaient descendus avec cordes et canot... Ils en avaient réalisé un croquis.

Les explorateurs de l'ACL/Spéléo

Alexandre ANDRIEU (spéléomètre), Mathias BAVAY (spéléomètre), Thierry MAILLARD (spéléographe), Marcel TRUEL, Jean-Paul Vanel (mesures de surface).

Retour

Page mise à jour le 23/2/2002 par Thierry MAILLARD - ACL / Spéléo
thierry.maillard5@wanadoo.fr
http://perso.wanadoo.fr/thierry.maillard