Perte de la Bargade
(ou de Lacarral ou Crozo de la Bargado)

X=555,90, Y=270,81, Z=305 - Commune d'Issendolus - Lot 46 - France
Carte IGN Gramat Rocamadour 2137 Est
Profondeur : 45m (au 1er siphon) - Développement 3274m dont 170m noyés (près de l'entrée).
Voir l'article de Spelunca 97 du 1er trimestre 2005 pages 6, 7 et 8.
Crue a la Bargade


Le creux de la Bargade en crue
suite aux pluies du 29 avril au 1er mai 2001.

Photo Marie-Laure Maillard du 1er mai 2001 à 10h30.

Le ruisseau a inondé les champs autour d'Issendolus sur plus de 2 kilomètres.
.


Situation

A Issendolus, au Fangas, prendre le chemin qui longe la vallée sèche du ruisseau de Morou sur un kilomètre.
La perte se trouve à gauche du chemin, 50m après une grosse dalle à plat.
C'est une dépression pleine de caillou de 4m de profondeur, 30m de long et 10m de large.
Au milieu, entrée de 1,2m de diamètre busée avec des pneus et recouverte d'une grille.
On peut voir à quelques mètres des trous creusés à la pelleteuse qui n'ont pas permis à nos prédesseurs de trouver le passage dans le remplissage.

Propriétaire : Christian Cavalié, Lieu-dit Buzat à Issendolus.

Cette perte se trouve dans une vallée sèche qui contourne le village d'Issendolus. L'eau se perd 2 km en amont, sous le pont de la N140 au lieu-dit l'Hôpital.
Moins d'une fois par an, le ruisseau de Morou inonde son ancienne vallée en direction de Gramat et de l'Alzou pour se perdre à la Bargade.
3 pertes ont été repérées entre Le Fangas et la Bargade : voir carte et description
En 2003 - 2004, nous avons exploré la plus proche, que nous appelons Bargade 2, Voir les plans et comptes rendus d'exploration.

Tous les 30 ans environ, il continue en aval sur 2km jusqu'au village de Saint Chignes. Le ruisseau est capté en de nombreux points vers l'Ouysse souterraine (Réseau des Vitarelles) dont les galeries supérieures remontent à l'altitude 280m.

Lors de la crue mémorable du 11/11/1999, l'eau a ouvert un trou de diamètre 60cm et de 2 mètres de profondeur au milieu de la perte de la Bargade.

Description de la cavité

Voir le plan, la coupe EW, la coupe NS, le report sur le cadastre, les points topos de l'entrée au S1

Trou busé avec des pneus de tracteurs recouvert d'une grille : diamètre 1,2m, profondeur 4m.
Arrivée sur une grande fissure de 10m de profondeur, mais comblée en 2001 par une crue. 80cm de large très propre. Nous avons ouvert un passage au dessus en 2004.

Au 31/10/2010, l'entrée est bouchée. Un glissement dans l'éboulis d'entrée a entrainé les pneus de tracteurs vers le bas et les a plié en deux. Désobstruction à prévoir pour visiter...

En bas de cette grande fissure

A l'amont, sous trémie, trou latéral (étroiture élargie) qui descend vers le P16 et vers la salle de grande draperie.
A l'aval, cette partie a été remplie de cailloux par une crue, mais un passage supérieur existe depuis 2004. La grande fissure se referme 5m plus loin. Pierrot et Bruno ont désobstrué ce passage qui se termine sur une cheminée remontante (C10 sur le plan).

Avant le rétrécissement de la grande fissure, un méandre étroit de 10m de long part sur la gauche.
Il recoupe la galerie qui remonte vers l'étroiture élargie.
Tout est bien lavé et poli par l'eau.
Arrivée au dessus du P16 avec de l'eau au fond.

Fond du P16

Ressaut de 2m au dessus d'un méandre rempli d'eau (Siphon plongé par Jean-Claude Collette et Nadir Lasson).
Une galerie au dessus du siphontortille : 60cm de haut, rempli à moitié d'argile et de cailloux.
C'est le "Boyau Vergon". Nous l'avons vidé sur 10m, avis aux amateurs !

Equipement

C20 pour puits d'entrée AN sur arbre, AN dans trous rocheux, 2 sangles.
C40 pour le grand toboggan après le passage désobstrué vers P16 : 3 AN + 1 dev + 4 Spits + 1 sangle.
C30 pour P16 : Main courante 3 spits, 2 spits en tête de puits.

Explorations - désobstructions

Découverte

6 séances de désobstruction, du 2 septembre 2000 au 30 septembre 2000, nous font atteindre la cote -45.
Vous pouvez voir les photos sur le site de Gaëtan Perrier : http://www.speleolot.org/speleo/bargado.html
Pierrot et Bruno ont élargi les passages étroits à la massette et avec de nombreuses cartouches Hilti
Alexandre et Nicolas ont réalisé la topographie.

Plongée du siphon du 2 juin 2001

Plongeur au départ du siphon de la Bargade

Le 2 juin 2001 : Jean-Claude Collette du SC Souillac effectue la plongée du siphon situé à -45m.
Daprès son récit :

Le 24 août 2003 : Nadir Lasson et Franck Aubert reviennent à la Bargade et franchissent deux siphons : plus de 1,3 km de galeries exondées découvertes. Arret sur rien sous le hameau de Gruffiel, arrêt sur deux siphons à l'aval.

Les 3 et 4 janvier 2003 : Poursuite prévue des explorations par 6 plongeurs dont Nadir.

Les explorateurs

ACL / Spéléo - S3C :
ANRDIEU Alexandre, BAVAY Mathias, DESCHAMPS Carole, CAYRE Bruno, CLAZER Patricia, DUTARTE Pierre, FARABOLINI Wilfried , IGNACIO Roberto, MAILLARD Thierry , PERRIER Gaëtan, Bertrand et Roger, WIOLAND Nicolas.
Groupe Spéléo-Archéo de Mandeure (25) :
Philippe VERGON (a découvert le boyau en bas du P16).
Spéléo Club de Souillac :
Jean-Claude COLLETTE (plongeur-spéléo).
Nadir Lasson (plongeur-spéléo).
Franck Aubert (plongeur-spéléo).
Avec le soutien de :
Jean TAISNE.
Marie-Laure, Perrine et Aude MAILLARD
Didier BERGUES, l'AFEGc.

Liens

Retour

Page mise à jour le 31/10/2010 par Thierry MAILLARD
http://thierry.maillard.pagesperso-orange.fr