ISSENDOLUS


 

Sommaire


Présentation

Issendolus est un petit village du Nord du département du Lot situé à 7 km au Sud-Est de Gramat (voir la carte de France). La D840, qui relie Brive à Rodez, le traverse. Issendolus fait partie du Parc Naturel Régional des Causses du Quercy.

Situé tout près des grands centres touristiques du Lot (Rocamadour, Padirac, Lacave...), c'est l'endroit idéal pour passer des vacances tranquilles et ensoleillées, au contact d'un riche patrimoine : plus de 120 sites remarquables accessibles à tous.

Pour tous renseignements ou remarques, n'hésitez pas à m'envoyez un courrier à mon adresse mail (voir au bas de la page).

Voir les articles de Wikipedia sur Issendolus, l'Ouysse


Circuits et carte des sites remarquables

Issendolus est formé par de nombreux hameaux reliés par des sentiers de randonnées agréables, voir ma listes des circuits pedestres et VTT de 3 km (moins d'une heure) à plus de 20 km (plus de 6 heures).

Vous trouverez de nombreuses curiosités facilement accessibles : monuments, caselles, croix, grottes, fours, arbres remarquables... Regardez ces photos. Consultez l'inventaire des sites classés par catégories.

Vous  pouvez imprimer et diffuser librement cette carte cliquable et sa notice. Vous y trouverez :

Suivre l'état des chemins d'Issendolus.

Environnement

Géologie - Hydrogéologie

Issendolus se situe sur la bordure Nord-Est du causse de Gramat à 350m d'altitude. Le causse est constitué de calcaires du jurassique (époque des dinosaures). Ils sont formés de sédiments déposés entre -175 et -65 millions d'années sous un climat chaud et humide. Ces couches s'enfoncent vers l'ouest du département (pendage Est-Ouest).

Les ruisseaux viennent du Limargue (Nord-Est) : ruisseaux de Lascombes et de Morou. Au contact du Causse, ils disparaissent dans des pertes : pertes de l'Hôpital (16), pertes du Morou (41, 4, 10, 109). Leur parcours devient alors souterrain pour rejoindre le réseau des Vitarelles avec l'Ouysse de Thémines et le Francès de Théminettes. L'Ouysse résurge à Cabouy et Saint-Sauveur pour aller se jeter à Lacave dans la Dordogne.
Par le passé, le cours de ces ruisseaux était aérien. Leur anciennes vallées sont très visibles et se dirigent vers Gramat, le canyon de l'Alzou, Rocamadour, Lacave et la Dordogne.

Pour plus d'informations consultez le dossier de Jean Guy Astruc sur la géologie en Quercy : http://www.quercy.net/geologie/

La Flore

L'été, le causse a un aspect de désert caillouteux, mais ce n'est qu'une apparence trompeuse pour éloigner les touristes trop pressés ou trop superficiels. La végétation s'est adaptée aux étés secs et limite les déperditions d'eau par des formes le plus souvent épineuses.
Cependant, le nombre d'espèces est plus important que dans les régions "bien vertes".
Par exemple, les orchidées sont très nombreuses sur le Causse : orchis tachetés, mouches, abeilles, singes, boucs...
Les arbres et arbustes sont plutôt petits et tordus, mais présentent un grand nombre de variétés à l'état sauvage : chênes, érables, cornouillers, fusains, troënes, alisiers, pruneliers, aubépines, frènes, accacias, noyers, viornes, ronces de tous genres...

La faune

Les animaux sont plutôts discrets, mais eux aussi sont nombreux :

Le patrimoine

Depuis très longtemps les hommes habitent le causse et les vallées au bord des cours d'eau. A Pech Merle, des traces datent de -25 mille ans, des vestiges sont protégés aux Escabasses (40), de nombreux dolmens sont visibles à Issendolus (5) voir photo, 70, 50 voir photo. Les caussenards ont épierré les enclos à moutons et bâtis d'innombrables murets et caselles (21 voir photo, 29 voir photo, 47), avec des techniques que nous redécouvrons. Ces constructions sont importantes : elles servent de refuge à de nombreux animaux. Les murs peuvent écréter les crues en fond de vallée sèche.

Du XIIIème siècle à la Révolution, le lieu-dit l'Hôpital-Beaulieu et son couvent ont rayonné sur toute la région. Pour plus d'explications sur ce site remarquable (1), consultez ma page sur l'Hôpital et visitez les ruines (en demandant l'accord du propriétaire).

A la fin du siècle passé, l'exode de la population rurale et des techniques agricoles inadaptées : destruction ou broyage des murets et des haies, engins puissants peu adaptés aux petites parcelles ont précipité la ruine de ce petit patimoine. Mais, actuellement, une prise de conscience inverse cette tendance avec par exemple la création du Parc Naturel Régional des Causses du Quercy.


Hébergements, camping


Albums photos


Liens internet


Livres


Remerciements

Je remercie tous ceux qui m'ont aidé et plus particulièrement :

Retour

Page mise à jour le 7/9/2014 par Thierry.MaillardCinqcent@orange.fr - (Ecrivez Cinqcent en chiffres) - http://thierry.maillard.pagesperso-orange.fr/
Copyleft (c) 2014 - Thierry Maillard
Permission vous est donnée de copier, distribuer et/ou modifier ce document selon les termes de la Licence GNU Free Documentation License, Version 1.2 ou ultérieure publiée par la Free Software Foundation avec les sections inaltérables suivantes : GNU Free Documentation License.
Une copie de cette Licence est incluse dans la section appelée GNU Free Documentation du fichier licence_fr.html