Solutions du jeu des erreurs

  Thierry Maillard 3/9/2014


Dans le dessin ci-dessous, l'individu du genre "Va-sous terre" à commis de nombreuses erreurs, certaines peuvent lui coûter la vie ou blesser ses coéquipiers, d'autres dégradent la cavité.

Immage du mauvais spéléologueErreurs pour son équipement personnel

1 - Son harnais est abimé : rupture = chute
2 - Sa grande longe est abimée : idem
3 - Il n'a pas de sangle de torse et son harnais est mal ajusté : Si, pendu à la corde, il se retrouve la tête en bas, il "déculotte" : il sort de son harnais et chute. Le harnais de spéléo a un point d'attache situé sous le centre de gravité du corps, contrairement à ceux d'escalade. On peut se retrouver la tête en bas.
4 - Son casque n'a pas de sangle jugulaire : en cas de coc, il risque de la perdre et de se blesser à la tête.
5 - Le noeud de sa petite longe semble mal serré, ses mousquetons de longes ne sont pas assez serrés sur les noeuds de ses longes.
6 - Il a oublié son crolle (bloqueur de poitrine).
7 - Son descendeur est accroché à son harnais au lieu d'être sur son MAVC et il n'a pas de mousqueton de frein.

Erreurs de comportement

8 - Son Maillon à Vis de Ceinture (MAVC) est retourné et offre une moindre résistance.
9 - Sa grande longe et sa poignée trainent par terre au lieu d'être accrochées à la main courante.
10 - Sa clé d'équipement pendouille, il risque de la prendre dans les dents.
11 - Il marche sur la corde de main courante : des cailloux tranchants peuvent la fragiliser.
12 - Il fait tomber des cailloux dans le puits : blessure possible de ses coéquipiers situés plus bas.
13 - Il brule une chauve-souris avec la flamme de son éclairage acétylène et il noircit les parois.
14 - Il a laissé des tas de chaux partout et peut-être la boite de conserve verte. La chaux est très récente car elle fume encore orsqu'elle reçoit l'eau de la stalactite. l ne faut jamais laisser de trace de son passage.
15 - Il fume une cigarette : fumée d'éclairage et de cigarette rendent l'air irrespirable en cas de fort taux de CO2.
16 - Il devrait porter des gants pour protéger ses mains des brulures dues au frottement de la corde et des rochers coupants.
17 - Il devrait s'attacher les cheveux qu'il porte long : Les cheveux dans le descendeur, ça fait mal et peut perturber la descente si une grosse touffe est arrachée.
18 - Son tuyau reliant sa lampe à son casque est trop long. Il pourrait s'accrocher lors de la descente.
19 - Sa tenue ne semble pas adaptée : une combinaison spéléo protège du froid et des blessures.
20 - Son regard le trahit, c'est lui qui a tagué une tête de mort à l'acéto sur la paroi et peut-être les écritures. Il ne faut jamais laisser de trace de son passage.

Erreurs pour l'équipement de progression sur corde

21 - Rocher de l'amarage de la main courante fissuré : risque d'arrachement en cas de choc.
22 - Le bout de la corde est trop long et n'a pas de noeud d'arrêt : risque de chute si quelqu'un y place son descendeur par erreur.
23 - Un noeud simple se trouve sur la corde de main-courante.
24 - La main courante est trop basse et détendue : choc important en cas de chute et rupture possible, difficulté pour sortir du puits.
25 - La corde de main courante et de descente est abimée en trois endroits dont un état critique la où elle frotte sur l'arête vive.
26 - Le mousqueton reliant la corde à la sangle verte est ouvert : sa force de rupture est diminuée.
27 - Noeud inadapté sur la sangle.
28 - La sangle est mal mise sur le bec rocheux : il devrait y avoir un tour mort pour éviter qu'elle ne s'en échappe.
29 - Tête de puits pas nettoyée : il traine des cailloux partout qui risques de blesser un équipier en tombant.
30 - Simple amarrage en tête de main courante : si rupture : chute
31 - La tête de main courante est trop près du bord du puits. Lorsque le spéléo se détache, il n'est pas en sécurité.
32 - Facteur de chute (Fc) largement supérieur à 1 (hauteur ce chute/longueur de corde qui reçoit le choc) au niveau des amarrages de la tête de puits dans le cas où l'amarrage au mousqueton à virolle rouge serait arraché : Rééquiper avec un "faux facteur" sur le brin remontant à l'amarrage à virolle rouge ou un noeud à 2 oreilles, réduire le mou, raccourcir la sangle verte.
33 - Mauvaise position des points d'ancrage de la tête de puits : la corde frotte sur une lame de roche tranchante qui l'a déjà bien coupée : manque une déviation  ou un fractionnement à 2 amarrage sous la tête de puits pour écarter la corde de la lame
34 - Une poulie et mousqueton ont été oubliés sur le mou de la corde entre les deux amarrages. Elle devrait être, si nécessaire, accrochée près d'un amarrage.


Conclusion

C'est en cumulant les erreurs et les négligences que le risque d'accident augmente. Pour pratiquer la spéléologie, un mimimum de formation et de pratique sont nécéssaires. Les risques du milieu souterrain sont souvent mortels comme le dit le dicton : "Si tu tombes c'est la chute, si tu chutes c'est la tombe".

Retour

Page mise à jour le 3/9/2014 par Thierry.MaillardCinqcent@orange.fr - (Ecrivez Cinqcent en chiffres) - http://thierry.maillard.pagesperso-orange.fr/
Copyleft (c) 2014 - Thierry Maillard
Permission vous est donnée de copier, distribuer et/ou modifier ce document selon les termes de la Licence GNU Free Documentation License, Version 1.2 ou ultérieure publiée par la Free Software Foundation avec les sections inaltérables suivantes : GNU Free Documentation License.
Une copie de cette Licence est incluse dans la section appelée GNU Free Documentation du fichier licence_fr.html