L'archéologie souterraine

Crane humain

A découvrir dans cette page


Les traces du passé.

Les traces de nos lointains ancêtres (dessins, peintures, empreintes...) se sont conservées mieux qu'ailleurs dans le monde souterrain.

Les dessins de Pech-Merle datent d'il y a plus de 25000 ans. Ceux de la grotte Chauvet remonte à 30000 ans. L'archéologue s'interesse aux traces très anciennes mais aussi à celles plus récentes comme les grottes qui ont servi de caves à fromages.

D'autres vestiges sont beaucoup plus anciens (jusqu'à -600 millions d'années). Ils se sont transformés en pierre, ce sont les fossiles. Les géologues et paléontologues les étudient.


Questions et éléments de réponse.

Pour comprendre les traces laissées par nos ancêtres, les archéologues se posent les questions suivantes :

Les outils de travail de l'archéologue sont :

Si l'étude est bien menée, elle ne sera pas destructive : Les gravures ne seront pas abimées, les empreintes ne seront pas effacées. Ce qui permettra une analyse ultérieure avec de nouvelles méthodes.


Quelques dates pour l'homme sous terre.

Si les os des animaux sont souvent emmenés sous terre par l'action de l'eau (Cas du gisement de Padirac), les traces de la venue des hommes sous terre sont liées àsa maîtrise des moyens d'éclairage. Ce qui fixe des barrières pour la datation :


L'homme préhistorique sous terre.

L'homme a utilisé deux techniques complémentaires pour s'éclairer sous terre :

Il y a 15000 ans, les hommes de cette époque maîtrise les déplacements sous terre : àRouffignac, ils ont parcouru 15 km de galeries. Leurs empreintes dans l'argile sont restées intactes.
Pour raviver la flamme de leur torche, les hommes "mouchaient" leurs torches sur les parois. Ces traces de carbone ont permis de dater leur passage.


La datation des vestiges.

Les datations sont effectuées par la méthode du Carbone 14 :
Il existe plusieurs sortes d'atomes de carbone dont 1 est radioactif : Le carbone 14.
Tous Les organismes vivants (plantes et animaux) assimile du carbone.
A leur mort, le carbone 14 qu'ils contiennent se désintègre en carbone non radioactif de façon régulière dans le temps.

En mesurant la dose de radiation dégagée, on en déduit la quantité de Carbone 14 restante et donc le temps écoulé depuis la mort de l'organisme.


La conservation des vestiges.

La cavité, par sa température, son hygrométrie, permet la conservation des dessins et des ossements pendant des dizaines de milliers d'années.

Une intervention humaine peut briser cet équilibre fragile :

Qu'arrive-t-il à un os sorti d'une cavité ?


Le rôle des grottes aménagées.

Les grottes aménagées pour le tourisme permettent de montrer dans de bonnes conditions les vestiges.
Des guides mettent en valeur les gravures et traces du passé.

Les sites suivants présentent des cavités accessibles à tout public :

Retour

Page mise à jour le 7/9/2014 par Thierry.MaillardCinqcent@orange.fr - (Ecrivez Cinqcent en chiffres) - http://thierry.maillard.pagesperso-orange.fr/
Copyleft (c) 2014 - Thierry Maillard
Permission vous est donnée de copier, distribuer et/ou modifier ce document selon les termes de la Licence GNU Free Documentation License, Version 1.2 ou ultérieure publiée par la Free Software Foundation avec les sections inaltérables suivantes : GNU Free Documentation License.
Une copie de cette Licence est incluse dans la section appelée GNU Free Documentation du fichier licence_fr.html